BANATerra - Une encyclopedie progressive du Banat -  Realisation: Asociatia Proiectul Rastko Romania - Timisoara
Bulgarian.Deutsch.French.English.Hungarian.Romanian.Serbian. [accueil ][à propos du projet Banaterra ][  à propos du projet Rastko Roumanie ][ l'équipe ][ liens ][ contact ]

 

..
San Nicolau

Parison
Des noms français demeurent : ici, le tailleur s'appelle Parizon Adrian (Parisot?)
Parison 

St Jean
La staue de Saint-Jean Népomucène devant l'église montre qu'il s'agissait d'une paroisse catholique allemande. L'église orthodoxe se trouve à l'autre bout de la ville

 BANATerra est un projet initié et développé par l'association "Proiet Rastko Roumanie" de Timisoara

LIEUX DU BANAT 

Gross Sankt Nikolaus (D) ou Sannicolau Mare(Ro) 
Nagyszentmiklos (H)

  

 
L'église de Grand Saint-Nicolas
L'église catholique

Grand Saint-Nicolas. Un hasard ou un signe? La ville située près des frontières hongroise (réouverte depuis 1989) et serbe, est la plus occidentale du Banat. La ville s'étend les rives de la rivière Aranka, à une soixantaine de kilomètres de Timisoara. Elle compte environ 13 000 habitants. 
À l'origine, la cité s'appelait "Sanctus Michael" et elle est mentionnée pour la première fois en 1334. Le nom de Grand Saint-Nicolas date du 18e siècle, pendant le règne autrichien, lorsque des "Allemands" sont venus s'y installer. 

Saint-Nicolas, patron de la Lorraine et de tous les enfants en Lorraine et dans les pays germaniques de la vallée du Rhin et de la Moselle pourrait bien avoir été importé par les colons Lorrains et Germains. Le Grand Saint-Nicolas, comme l'appellent les enfants lorrains, qui le fêtent le 6 décembre, a sans doute un concurrent dans ces territoires aujourd'hui essentiellement peuplés de Chrétiens orthodoxes. La dévotion à Saint Nicolas est importante dans le culte orthodoxe. Le premier a réssucité trois enfants qu'un vilain boucher avait mis dans un saloir, le second a sauvé la vie de trois jeunes filles vierges.
Mais en fait c'est le même personnage, évêque de Myre en Turquie. Les légendes ont un peu divergé. Et la véritable concurrence est plutôt entre les religions.

A Gross Sankt Nikolaus, il y a deux églises. L'une dite allemande, l'autre orthodoxe. Chacune située au coeur d'une partie du village. Les protestants allemands avaient aussi leur lieu de culte, aujourd'hui à l'abandon. 

Un trÉsor en or

Gross Sankt Nikolaus est connu en Roumanie grâce à un trésor découvert en 1799 dans son jardin, par un paysan. 10kg d'or qui sont aujourd'hui gardés au musée d'histoire de l'art de Vienne. Les pièces datent du 7è ou 8è sicèle. Elles portent des inscriptions en grec eten turc. Les spécialistes sont partagé quant à l'origine de ce trésor.

des personnalitÉs

Gross Sankt Nikolaus a également vu naître le célèbre musicien compositieur Béla Bartók, le 25 mars 1881. La localité était à l'époque située en Hongrie. 

– Quelques vues du village de Gross Sankt Nikolaus 

– L'histoire du village de Gross Sankt Nikolaus 
De Saint-Michel à Saint-Nicolas. Le bourg, aujourd'hui chef-lieu de la région située à l'ouest du Banat, est animé par une importante activité commerciale.

– Nostalgie du village de Gross Sankt Nikolaus 
Quelques cartes postales anciennes.

 

Date de mise en ligne : 9 octobre 2006
Data de mise en place du domaine : 13 novembre 2006
 

All content copyright 2006-2007 Proiectul Rastko Romania. All rights reserved.