BANATerra - Une encyclopedie progressive du Banat -  Realisation: Asociatia Proiectul Rastko Romania - Timisoara
Bulgarian.Deutsch.French.English.Hungarian.Romanian.Serbian. [accueil ][à propos du projet Banaterra ][  à propos du projet Rastko Roumanie ][ l'équipe ][ liens ][ contact ]

 
..Monument aux morts
Le monument aux morts : les noms sont allemands, pour la plupart

Le poète Joseph Gabriel 1853-1927
Le poète Joseph Gabriel 1853-1927

Monument aux morts
En hommage à nos morts 1834 - 1984

Maison ancienne
Une maison ancienne, peut-être
de l'époque de la création de Mercydorf
(photos ©JMC)
 
 BANATerra est un projet initié et développé par l'association "Proiet Rastko Roumanie" de Timisoara

LIEUX DU Banat 

Mercydorf (D) ou Carani (Ro) 

Le comte de Mercy fut un des fidèles de l'Empire et du duc de Lorraine parti à Vienne. Il s''illustra dans bien des combats, en officier de l'armée autrichienne, et fut l'organisateur, sur place de l'installation des Allemands et des Lorrains sur les terres fraichement libérées par les Turcs. C'est ce qui lui valut l'honnneur de voir un village, à quelques kilomètres de Timsoara, porter son nom : Mercydorf (village de Mercy, en allemand, ou Merczyfalva en hongrois). 
Lors de la roumanisation, ce village prit le nom de Carani. 

Le village de Carani, dans le Judete de Timisoara compte moins de 2 000 habitants. Sa population est aujourd'hui essentiellement roumaine, avec cependant encore une présence importante d'Allemands et dans une moindre mesure de Hongrois. Les inscriptions en allemands sont encore nombreuses dans le village (calvaire, monument aux morts...). Au cimetière, les tombes attestent de la présence de nombreuses familles aux noms germaniques, mais surtout lorrains : Laroche (La Roche), Bartelon, Bernhardt (Bernard), Tussing (Toussaint) ... 

Mercydorf fut crée en 1733-1734 et fut un des premiers villages de colons du Banat ( après Neu-Arad, Freidorf, Guttenbrunn et Neu-Beschenova). Les premiers colons é"taient des Italiens, qui introduisirent le vers à sooie dans le Banat. En 1752 et 1770, arrivèrent des colons lorrains. Àpartir de 1763, le village s'agrandit en accueillant des soldats démobilisés et des Allemands de Lorraine. Tous ces apports créèrent des difficultés de language, notamment à l'église où les sermons devaient se faire en trois langues. Petit à petit l'allemand l'emporta et le village devint une village souabe.

Florimond de Mercy

Claude Florimond de Mercy 
gouverneur du Banat de Temesvar
(*Longwy-Lorraine, 1666 -
† Parme-Italie, 1734)

–   L'histoire du village de Mercydorf (anglais)
The Last of the German Village Mercydorf 
par Anton Zollner, traduit en anglais par Brad Schweble

Le comte Claude Florimond de Mercy 
Florimond de Mercy
Une modeste rue de Timisoara garde le souvenir du
comte Florimond de Mercy
   

Le comte Claude Florimond de Mercy (Longwy, 1666 - Parme, 1734), fut un feld-maréchal du Saint Empire romain germanique. Petit-neveu de François de Mercy, il entra dans l'armée autrichienne comme volontaire en 1682. Devenu officier l'année suivante lors de la bataille de Vienne, il fut promu capitaine lors des sept ans que dura la campagne de Hongrie. Il combattit ensuite en Italie jusqu'en 1697, quand il fut rapellé en Hongrie par le prince Eugène de Savoie où il s'illustra à la bataille de Zenta. 

Ayant montré un grand courage en Italie lors de la guerre de Succession d'Espagne, en particulier lors de la Surprise de Crémone (1702), il reçut de l'empereur Léopold Ier, avec le grade de colonel, la propriété d'un régiment de cuirassiers nouvellement créé. C'est ainsi qu'il prit part à la tête de son régiment à la bataille de Friedlingen lors de la campagne du Rhin de 1703, et qu'il se fit redouter pour ses attaques-surprise. Il fut peu après promu au grade de maréchal de camp et participa à la bataille de Schellenberg (1704), puis à celle de Petrovaradin en 1716. Nommé peu après gouverneur du Banat de Temesvar, il commanda une charge décisive de cavalerie lors du siège de Belgrade (1717). 

Après le retour de la paix, il se consacra à l'administration du Banat, tout juste sortit de 150 ans d'occupation ottomane, quand il fut soudainement rappelé en Italie où il prit Messine et assiégea Palerme. De retour au Banat, il l'administra ensuite pendant plus de onze années. Fait feld-maréchal en 1734, il rassembla 50.000 hommes devant Mantoue pout tenter de récupérer ce qui avait été perdu l'année précédente, quand les Autrichiens furent expulsés d'Italie par les forces franco-espagnoles. 

Mercy fut tué le 29 juin 1734 à la bataille de San Pietro devant Parme. N'ayant pas eu d'enfants, son nom passa au comte d'Argenteau, son fils adoptif, d'où est issue la famille de Mercy-Argenteau. 
(Article extrait de Wikipédia, l'encyclopédie libre)

Date de mise en ligne : 9 octobre 2006
Data de mise en place du domaine : 13 novembre 2006
 

All content copyright 2006-2007 Proiectul Rastko Romania. All rights reserved.