BANATerra - Une encyclopedie progressive du Banat -  Realisation: Asociatia Proiectul Rastko Romania - Timisoara
Bulgarian.Deutsch.French.English.Hungarian.Romanian.Serbian.[accueil ][àpropos du projet Banaterra ][ à propos du projet Rastko Roumanie ][ l'équipe][ liens ][ contact]

 
..
 
 
 
 
 
 
 
 

 BANATerraest un projet initié et développé par l'association"Proiet Rastko Roumanie" de Timisoara

La Lorraine et le Banat 

De la Lorraine en direction de l'Est,
vers un Eldorado,et par fidélité
 
     Jaeger Einwanderung
L'arrivée des Lorrains au Banat
(Stefan Jäger) - ©JMC

Débarrassé de l'occupant turc, l'Empire d'Autriche prend possession, en 1718, de territoires fertiles et dépeuplés,aux confins du Danube et de la rivière Timis. Le grand vainqueur militaire, le prince Eugène de Savoie, au service de l'impératrice d'Autriche Marie-Thérèse, confie le Banat au Comte Claude de Mercy, originaire de Thionville en Lorraine. 

Pour repeupler la région, grande comme laBelgique, le nouveau gouverneur fit appel à des colons, catholiques de préférence, appelés dans les terres d'influence de l'Autriche. 

De 1718 à 1772, des milliers de Lorrains ont pris le chemin de territoires qu'on leur promettait généreux, malgré l'interdiction qui leur en était faite par le Duc. Ils rejoignaient d'autres candidats colons venant d'Alsace, de Belgique, du Luxembourg, de Rhénanie,de Franconie entre autres. 

C'était la misère qui ravageait l'Europe qui encourageait ces départs. La guerre de Trente ans venait de se terminer, après avoir fait subir aux populations les exactions de la soldatesque, les destructions massives, les dégats innombrables. Les hivers rigoureux se sucédaient... Les disettes, parfois les épidémies se sucèdaient.
Partir, c'était donc l'espoir d'une vie meilleure, peut être l'espoir de trouver un lieu propice au travail, au développement et surtout un lieu en paix.

Comme une trahison, parfois 

D'autant que le Duc de Lorraine, venait de lâcher son duché, le remettant de fait dans les mains du roi de France, Louis XV. Le duc François Étienne avait préféré le duché de Toscane, que lui offrait son mariage avec l'archiduchesse Marie-Thérèse, héritière du trône d'Autriche.
En Lorraine, un duc de transition avait été placé à la tête du pays : Stanislas Lecksinski, roi déchut de Pologne, et beau-père de Louis XV. Beacoup de sujets n'acceptaient pas de se voir ainsi passer d'un Duché souverain, qui avait toujours su gérer ses relations avec tous ses gros voisins, utilisant quand cela était favorable, d'une oscillation habile de la suzeraineté tantôt vers la France, tant vers l'Empire germanique. Et voilà que d'un seul coup, le pays convoité par le roi de France depuis longtemps, risque de tomber définitivement dans son escarcelle.Ce qui se réalisa en 1767, lorsque le bon vieux roi Stanislas, qui avait su se faire aimer de ses sujets, fit un mailaise et chuta dans sa cheminée du château de Lunéville, près de Nancy.
Auparavant, c'est aussi par fidélité à leur Duc et au pouvoir autrichien qu'il détenait à présent, qu'un certain nombre de Lorrains prirent la route de l'exil. Le Banat et la vallée du Danube pouvait bien avoir une odeur d'Eldorado. 

– Le double paradoxe

– 1686 : Les Lorrains volèrent au secours de l'Empire austro-hongrois pour chasser les Turcs des plaines danubiennes

– Les Lorrains et l'Empire, dictionnaire biographique
 

 

Date de mise en ligne : 9octobre 2006
Data de mise en place dudomaine : 13 novembre 2006
 

Allcontent copyright 2006-2007 Proiectul Rastko Romania. All rights reserved.